Printemps inuit à la biennale de Venise de 2019

Grand crû pour la prochaine biennale, l’auteur d’Atanarjuat et son équipe ont été sélectionnés par le Canada … Il s’agit de la troisième représentation officielle du Canada confiée à un artiste autochtone. Souvenons-nous de  » Traces » d’Edward Poitras ( 1995), une allégorie évocation des Plaines construite autour du personnage de Coyote, et de » Fountain «  installation de Rebecca Belmore (2005), vidéo tournée en Colombie Britannique. En 2019, ce sera donc le Grand Nord qui nous enchantera, sans doute par son étrangeté et son extrême actualité. ᓇᑯᕐᒦᒃ

sculptures d’Abraham Anghik et de Ruben Piktoukun

Isuma

Plus sur Isuma

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s