HOCHELAGA, le film !

Capture d_écran 2018-01-21 à 19.13.51

C’est un projet ambitieux que ce Hochelaga, terre des âmes  de François Girard. Raconter 750 ans de l’histoire de Montréal, à travers différents personnages – certains plus connus que d’autres – qui en ont tracé les contours et permis l’évolution, en illustrant fidèlement plusieurs époques.

Le cinéaste du Violon rouge et de Soie a choisi une structure narrative complexe, faite d’ellipses, pour ce récit campé autour des recherches d’un jeune archéologue mohawk qui défend une thèse de doctorat à l’Université de Montréal, après dix ans d’écueils et une découverte fascinante.

Baptiste Asigny (le rappeur et comédien Samian) se rend à la suggestion de son directeur de thèse (Gilles Renaud) au stade Percival-Molson, où vient de se produire pendant un match de football universitaire un affaissement de terrain spectaculaire. Il y découvrira, pendant un mois de recherches, les vestiges de différentes époques: les rébellions de 1837, la colonisation de la Nouvelle-France et la visite, en octobre 1535, de Jacques Cartier au village iroquoïen d’Hochelaga, fantasme des archéologues québécois.

Texte de Marc Cassivi – La Presse – 19 janvier 2018

 

Chronique Le Devoir

Hochelaga, terre des âmes

Publicités